3 éléments à considérer pour bien concevoir son packaging

Notre expérience nous montre que beaucoup de créateurs d’entreprise que nous accompagnons lors de la conception de leur packaging ont des difficultés. Ces difficultés sont liées notamment à la création de l’emballage en question. Voici 3 conseils qui vous aideront à imaginer une boite ou un coffret qui est adapté à votre produit.

  1. Primaire, secondaire ou tertiaire

La première question à laquelle il faut répondre est : s’il s’agit d’un emballage primaire, secondaire ou tertiaire.

L’emballage primaire est celui qui touche directement le produit. On parle généralement de conditionnement. Ex : le thé est mis dans un sachet (primaire) avant d’être mis dans une boite en carton par exemple ou un bocal.

L’emballage secondaire permet de regrouper les produits en unité d’achat. Il s’agit de coffrets, de boites en carton qui enveloppent les doses de café par exemple etc. On utilise le mot emballage.

Enfin, l’emballage tertiaire permet de transporter les biens, ce sont donc les cartons, les boites postales et ainsi de suite.

Le mot packaging en revanche, est en général utilisé pour la combinaison : conditionnement +emballage.

  1. Fonction de l’emballage

Le packaging auquel vous pensez à plusieurs fonctions et il faut définir les vôtres :

Fonctions techniques :

packaging Audi
packaging Audi

Contenir le produit : combien de biscuits vous allez mettre par sachet ? Est-ce facile à ouvrir, à tenir ?

Protéger le produit : quelle matière protègera mieux mon objet : le verre, le carton, le métal ?

Faciliter le transport et le stockage : Il faut savoir par exemple que les formes carrées permettent un meilleur positionnement sur les rayons et se chargent plus facilement sur les palettes.

Fonctions marketing :

Le packaging permet de communiquer des informations concernant le produit. Il assure ainsi 4 fonctions marketing :

  • Identifier la nature du produit- de quoi s’agit il
  • Identifier la marque qui est source de différenciation
  • Annoncer le positionnement – haute ou moyenne gamme, public cible
  • Il est source d’innovation pour les entreprises

Vous pouvez consulter notre article sur les nouvelles tendances du packaging

  1. Les éléments du packaging

Il faut reflechir à ces éléments lorsqu’on conçoit un nouvel emballage :

  • Penser à la forme : elle doit assurer les fonctions techniques. Elle doit être ergonomique (poignet sur la bouteille de lait), elle doit donner des informations sur la nature du produit, elle doit permettre d’identifier la marque (bouteille carrée de Volvic).
  • Penser au matériau-le papier ou le plastique pour les biscuits s’associe au bas de gamme, le carton- plus au haut de gamme (tablette de chocolat), le bois –aux produits bio.
  • Les couleurs- chaque couleur a une signification bien précise, même si en fonction des pays il peut y avoir des différences culturelles. Vérifiez sur ce site les significations diverses http://www.code-couleur.com/signification/
  • La marque et le logo- ces deux éléments différencient votre produit de ceux des autres et permettent son positionnement. La typographie choisie, les dorures, la taille des lettres et des images –tout compte.
  • L’étiquette : elle a un rôle essentiel car elle donne des informations concernant les ingrédients du produit, l’adresse du fabricant, la date limite, le code barre, la quantité nette, le mode d’emploi etc. Vous pouvez trouver des informations supplémentaires sur les étiquettes que nous imprimons ici.